1) La BIP, Brigade d’intervention poétique.

La BIP est composée d’élèves volontaires (souvent élèves de l’atelier théâtre ou du club conte). La BIP passe dans les cours pour dire un poème en relation avec la matière enseignée après la récréation de 10h ou dépose un poême sur le tableau pendant la récréation. Seuls les enseignants sont au courant de la venue de la BIP.

2) Un jeu : A chaque poésie sa forme !

Des poêmes sont suspendus au plafond dans le CDI et sur les murs sont accrochés des panneaux sur lesquels on trouve la définition d’une forme poétique. Règle du jeu : Chaque poésie est écrite sous une forme poétique particulière. A toi de retrouver la forme poétique de chacun des poèmes accrochés dans le CDI.

Définitions des formes poétiques que tu peux rencontrer dans le CDI :

Acrostiche = pièce de vers composée de telle sorte, qu’en lisant dans le sens vertical la première lettre de chaque vers, on trouve le mot pris pour thème.

Blason = nom donné au XV e siècle à de petites pièces de poésie satirique ou louangeuse. C’est du blason satirique qu’est venu le mot blasonner, synonyme de critiquer.

Tautogramme = C’est un poème composé de vers dont tous les mots commencent par la même lettre.

Hymne = c’est à l’origine un poème en l’honneur des dieux ou des héros. C’est devenu un poème en l’honneur de quelqu’un ou de quelque chose. C’est un poème en rimes.

Epitaphe = Poème destiné à être gravé sur la tombe d’un défunt.

Sonnet = Poème de 14 vers d’origine provençale ou italienne. Il comporte 2 quatrains (2 strophes de 4 vers) de 2 rimes et 2 tercets (2 strophes de 3 vers).

Virelangue = Petit poème court et amusant basé sur une association de mots difficile à prononcer.

Haïku = poème japonais de 17 syllabes, composé de 3 vers et qui a souvent pour thème la nature.

3) Ecrire des Haikus.

Atelier d’écriture qui a lieu au CDI en demi-classe sur deux heures de français. 1ère séance découverte des Haikus.
- Qu’est-ce qu’un Haikus ? Les élèves s’expriment à l’oral.
- Petite présentation histoirique du Haiku et lecture du mode d’emploi pour écrire un Haiku.
- Chaque élève tire au sort un Haiku, lecture à voix basse. Chacun analyse son haiku. Respecte t-il les règles d’écriture ? Qu’évoque t-il ? Puis chaque élève lit son haiku à voix haute et l’explique pour les autres.
- Chaque élève choisit un thème et écrit un Haiku.

2ème séance mise à l’encre des haikus. Les élèves cherchent sur des sites mis en favoris par la documentaliste un signe chinois pour illustrer les haikus. Puis sur une feuille Canson A4, ils mettent au propre le haiku et le signe chinois à l’encre de chine.

Les productions sont exposées au CDI la semaine suivante.

4) Jeu : les poêmes-puzzles.

Des petits poêmes courts sont découpés en sections et notés sur des petits cartons. Chaque poême est rangé dans une petite boite (style boite d’allumettes) et posé sur une table au CDI. Les élèves essayent de reconstituer le poême ou de constituer un poême.

5) Les souffleurs de vers.

Des élèves volontaires apprennent un poême (de leur choix). Ils ont besoin chacun d’un tuyau d’un mètre de long environ (style gaine électrique que l’électricien du coin a été ravie de me fournir). A la récréation, ils sortent, collent une extrémité du tuyau à l’oreille d’un camarade, d’un professeur, d’un surveillant, du principal, ... et chuchotent le poême à l’oreille de l’autre.

Documents joints